Filetage cassé dans le carter, quelle solution ?

De mémoire, mon père avait acheté le moteur refait. Donc rien à prévoir dessus pour la première phase de restauration. Sauf qu’au remontage, je me suis aperçue qu’un filetage dans le carter était totalement lisse. Panique, comment régler ça simplement ? Pour être honnête, à l’époque je ne voyais pas de solution simple et cela m’a bien bloquée puis démotivée à poursuivre les travaux sur Séraphine. Je voyais ça comme un des plus gros problèmes rencontrés lors des travaux. J’imaginais résoudre cela en déposant la moto en concession, voire chez un spécialiste et limite devoir racheter un carter.

Bref, les travaux étaient mis de coté jusqu’à août 2014 où l’objectif était de finir la moto.

Solution

Et c’est grâce à mon acolyte mécano que le problème a trouvé une solution « toute bête ». Tarauder le trou plus large et mettre un insert rapporté : une bague filetée intérieur et extérieur, une sorte de douille double face pour faire simple.

Au début je ne savais pas trop comment nommer cette pièce pour la trouver sur internet. Mais au bout de quelques recherches à tâtons puis de plus en plus fines (Google Shopping, eBay et Amazon), j’ai trouvé un kit de réparation 12×125 utilisé pour les filetages de bougies. J’ai acheté celui qui me convenait chez monoutillage.com pour 18,86€. Étant pressée, j’ai pris la livraison rapide. J’en ai eu en tout pour 33,16€. Ça contre un nouveau carter, le choix est vite fait.

Kit réparation filetage bougie M12x125
Kit réparation filetage bougie M12x125

Il s’agit bien ici d’un taraud M14 pour des bougies ou autre vis M12x125. Lors de la recherche, j’ai eu du mal à m’assurer du filetage intérieur et extérieur, les fiches produit n’étaient pas très explicites sur ce point.

Utilisation

Taraudage de la Vis excentrique de butée de commande d'embrayage
Taraudage de la Vis excentrique de butée de commande d’embrayage

De base, tarauder n’est pas une action banale, il faut toujours s’assurer qu’on file bien droit dans la pièce où l’on veut refaire le filetage, au risque de faire plus de mal que de bien.
Dans notre cas, la seconde difficulté était la limaille de d’aluminium qui se glisserait forcément au fond du carter. Pour éviter cela, mon mécano a glissé un chiffon à l’emplacement de la bielle de débrayage. Autre précaution, il a appliqué de la graisse épaisse sur le taraud pour que la limaille d’aluminium s’y incruste.  La suite se fait en prenant son temps, ça ne sert à rien de forcer, il faut y aller doucement. Un coup de bol, lorsque le taraud est arrivée en butée sur le carter, il venait tout juste de faire son boulot et donc de recréer le filetage. Dans le cas où il aurait été trop long, la solution aurait été de le meuler proprement pour réduire sa taille.
Pour la mise en place de l’insert, on l’a fixé sur une vis M12 avec un contre écrou, puis on l’a vissé.
On a répété cette manipulation sur le cadre, le filetage du support arrière du pot était lui aussi mal au point. L’insert utilisé était un poil trop long, alors on l’a limé le surplus pour que l’insert arrive à fleur du support.

Parfait, mon carter est sauvé et le support du pot aussi !

Marie Aline Écrit par :

J'aime les deux roues et les internettes. UX Designer à Oscaro - Paris Bloggeuse cambouis - seraphine-sr500.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *